23/04/2004

Quelques brèves

Le Centre technique du CNES (Centre National d'Etudes Spatiales) basé à Toulouse a testé avec succès le bon état de fonctionnement de Philae (voir photo), l'atterisseur embarqué à bord de la sonde européenne Rosetta. Lancée il y a deux mois par la fusée Arianne 5, Rosetta doit survoler à partir de  2008 la ceinture d'astéroïdes (située entre les orbites de Mars et Jupiter) avant d'atteindre la comète Churyumow-Gerasimenko et y larguer Philae. L'attérisseur, un cube d'1m de côté et d'environ 100kg, étudiera notamment la composition du sol grâce à une foreuse permettant de creuser jusqu'à 20cm de profondeur. La but de cette mission consiste à en connaître davantage sur l'origine des comètes, véritables Pierres de Rosette du système solaire.

Plus d'info sur le très didactique site du CNES : http://www.cnes-tv.com/dossiers/rosetta/


La NASA a réussi mardi dernier le lancement de la sonde Gravity Probe-B, dont la mission est de vérifier directement la théorie de la relativité générale d'Einstein. Pour ce dernier l'espace et le temps sont déformés par la présences d'objets massifs (voir ici pour en savoir plus;). La sonde mesurera donc l'effet de la Terre sur ces deux dimensions. Elle est équipée de quatre gyroscopes de la taille d'une balle de ping-pong disposés dans "l'environnement le plus calme jamais produit", selon Anne Kiney, directrice de la division Astronomie et Physique du bureau de la science spatiale de la Nasa. Un téléscope surveillera le moindre mouvement ou changement d'angle de l'axe de rotation des gyroscopes, qui serait la conséquence directe de la relativité. Gravity Probe-B restera en orbite autour de la Terre pendant environ 16 mois, cette expérience est prévue depuis 45 ans.

Source : Nasa


Il est encore question de giroscopes... l'un de ceux qui assurent la stabilité et la position de l'orbite d'ISS est hors d'usage depuis hier soir. La panne s'est produite quelques heures à peine après l'arrimage du vaisseau Soyouz, qui vient d'amener trois spationautes dans la station pour une mission de six mois. Un des quatre gyroscopes dont est équipée la station ne fonctionne déjà plus depuis deux ans... et celle-ci en requiert au moins deux pour pouvoir être guidée correctement. Par précaution les astronautes de la station tenteront donc une sortie dans l'espace afin de réparer le disjoncteur électrique responsable de la panne.

Pour plus d'info reportez-vous aux liens dans la colone de droite :)


20:24 Écrit par J | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.