01/04/2004

Quelques brèves

Me revoilà après une semaine d'absence. J'ai crée un troisième blog (http://cirrus-minor.skynetblogs.be/) et j'ai repris le travail. Je compte d'ailleurs commencer un temps plein très prochainement, je n'aurais donc plus beaucoup de temps pour m'occuper de mes blogs. Et puis j'ai encore deux ou trois projets de blog sur le grill...


Quelques brèves pour nous remettre dans le bain...


La NASA bat un record de vitesse (voir photo)
 
La NASA met actuellement au point un engin à combustion supersonique capable d'atteindre la vitesse de 10.000 km/h. Le premier vol d'essai a eu lieu ce samedi 27 Mars et a été un succès : l'appareil hypersonique (= volant à plus de Mach 5) et sans-pilote X-43A a volé durant 10 secondes à plus de 7000km/h ou Mach 7, avec une pointe à 7.700 km/h. Les précédents records était de Mach 3.2, établi par l'avion esiopn SR-71 "Blackbird", et Mach 6.7, atteind par l'avion fusée expérimental X-15.
 
Il est propulsé par une technologie appelée Scramjet, ou Supersonic Combustible Ramjet. Un stratoréacteur puise l'oxygène nécessaire à sa propulsion directement dans l'atmosphère, le compresse et le mélange avec de l'hydrogène. L'avantage réside dans le fait qu'il ne doit pas emporter avec lui ses propres réserves d'oxygène comme c'est le cas des fusées traditionelles, ce qui le rend plus léger.
 
Ses dimension sont de 3,6m de long pour 1,5m d'envergure. Il a été fixé sous l'aile d'un bombardier B-52 qui l'a amené à 12.000m d'altitude avant de le larguer. Le X-43A a alors été propulsé à 30.000m d'altitude par une fusée modifiée de type Pegasus avant d'accomplir un vol en solitaire à plus de 7.000 km/h durant 10 secondes au dessus du Pacifique.
 
Deux essai à Mach 7 et un à Mach 10 sont prévus au total. Il faudra attendre l'automne prochain pour le prochain vol.
 
Plus d'infos :
http://www.dfrc.nasa.gov/Newsroom/FactSheets/FS-040-DFRC....
http://www.nasa.gov/missions/research/x43-main.html
 
Le rover Opportunity révèle l'existence d'une ancienne mer salée sur Mars.
 
Les images microscopiques réalisées par la sonde Opportunity ont révelé d'étranges spérules agglutinées aux roches martiennes (photo ci-dessous) que les scientifiques ont appellés "myrtille". Elles seraient constituées d'hématites, ce qui prouverait la présence d'eau sur Mars par le passé.
 



L'analyse des roches révèlerait aussi que leur érosion serait plus le résultat de l'action de l'eau que celle de vent. Le site d'attérissage du rover serait même l'ancien rivage d'une mer salée. Des dépots de sable de forme sinueuse (photo ci-dessous) ont été découverts sur les roches du site, ils prouveraient que la région était autrefois recouverte d'eau dont la profondeur était faible et variable, comme sur une plage. Des traces de brome et de chlore dans ces roches appuyeraient également cette hypothèse.



Opportunity aurait donc attérit dans une région susceptible d'avoir abrité la vie. Le rover se dirigera bientôt vers un cratère beaucoup plus grand, nommé "Endurance", à quelques 700m du premier cratère où il a attéri.

Spirit, le premier des deux rovers ayant attérit sur Mar en janvier, termine quand à lui l'examen d'un cratère de 200m de diamètre baptisé "Bonneville". Les scientifiques espéraient trouver des roches plus anciennes qui auraient été projettées tout autour du cratère lors de l'impact. Elles auraient pu à nouveau prouver la présence d'eau sur Mars par le passé mais l'impact n'a pas été assez profond pour extraire des roches situées sous la couche volcanique où se trouve le rover.

Après 87 sols passé sur Mars, Spirit se dirige à présent vers un groupe de collines baptisé "Columbia Hills" situé à plus de deux kilomètres du cratère Bonneville et qu'il devrait atteindre après un voyage de 2 mois.

Plus d'info sur le site officiel de la mission Mars Exploration Rover :

15:07 Écrit par J | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.